Pour signaler un changement d'adresse, écrivez-nous !

5 fausses idées à propos du papier !

production de papier

À un moment où de nombreuses informations erronées circulent concernant le papier et sa production, nous estimons qu'il est crucial de rectifier certaines notions sur l'impact environnemental de ce support que nous apprécions tant, au Low-Tech Journal.

La déforestation est nécessaire pour fabriquer du papier : FAUX !

Les fournisseurs utilisent des fibres vierges issues d'éclaircies forestières pour produire le papier, conformément à une sylviculture responsable. Cette pratique favorise la croissance accélérée des forêts tout en capturant le CO₂. Le bois est rigoureusement certifié pour assurer une traçabilité responsable. Le Low-Tech Journal est imprimé chez Corlet, acteur de l'imprimerie depuis 60 ans, en Normandie, avec des papiers labellisés Imprim'Vert et certifiés PEFC, des encres éco-responsables et sans rejet dans la nature.

La taille des forêts européennes diminue : (à moitié) FAUX !

Selon l'Institut National de l'Information Géographique et Forestière, les forêts en France représentent 30 % du territoire national, soit 17 millions d'hectares, en hausse de 20 % par rapport à il y a 40 ans. Depuis les années 50, la superficie forestière en Europe a augmenté de 30 %.

Cependant, ces bons chiffrent cachent un phénomène moins réjouissant. Malgré les politiques de reforestation et la croissance naturelle des forêts, 6% des forêts européennes (1% en comptant la Russie) sont touchées par des problèmes tels que les insectes, les tempêtes, les incendies et les maladies. Environ 20% des arbres sont endommagés ou morts. Bien que la superficie forestière européenne ait augmenté de manière constante de 1990 à 2000, cette croissance s'est ralentie au cours de la dernière décennie.

Le papier peut être fabriqué exclusivement à partir de fibres recyclées : FAUX !

Les fibres de papier ne sont pas indéfiniment réutilisables. Après 5 à 7 utilisations, elles servent de biocarburant. Bien que 69 % des papiers et cartons consommés en Europe soient recyclés (CEPL), cette proportion ne suffit pas à combler les besoins. Les fibres vierges sont nécessaires pour répondre à la demande et fournir des papiers aux caractéristiques techniques requises.

La communication numérique est plus écolo : FAUX !

Comme toute activité industrielle, la fabrication et l'impression du papier nuisent à l'environnement. Mais les données ont révélé qu'Internet a un impact environnemental très important. Les serveurs mondiaux génèrent 2 % des émissions mondiales de CO₂, équivalant aux émissions du trafic aérien. À l'échelle individuelle, un ordinateur personnel contribue à hauteur de 2 % des émissions annuelles de CO₂, soit 485 kg. En revanche, le courrier reçu n'entraîne que 0,1 % (14 kg de CO₂ par an). (Source : EMIP, the fact of our value chain).

Le Low-Tech Journal a justement publié deux dossiers sur la sobriété numérique. L'un sur l'aspect hardware du problème (dans notre n°4) et l'autre sur l'aspect software (dans notre n°8 où nous parlons de "slow-tech").

Partager sur les réseaux sociaux

Commentaires (1)

Meryaton

Je trouve qu I faudrait approfondir ces chiffres. Lavoie postale étant en déclin, qu en serait il si tout les mail qui evite le papier étaient envoyés par voie postale ? Mesurer l impact de la production de x lettres papiers par rapport à x mails serait plus judicieux.

Poster un commentaire

Paiement sécurisé Commandez en toute sécurité par CB, chèque ou virement.
Livraison à vitesse humaine Expédition sous 10 jours, sans scanner ni drône.
Service client On répond à vos messages au plus vite !
Satisfait ou remboursé 14 jours pour changer d'avis.

Boutique propulsée par Wizishop

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

J'ai déjà un compte,